Isolés ensemble, Méditons ! Découvrir nos méditations

Être dans le non savoir

J’ai regardé en direct hier soir la conférence sur Zoom de Jon Kabat-Zinn, le fondateur du programme MBSR… Et je dois dire, cet homme m’impressionne. Il incarne profondément le programme MBSR et les valeurs de la pleine conscience – non-jugement, esprit du débutant, patience, confiance, non-effort, acceptation et lâcher-prise (Au coeur de la tourmente, la pleine conscience, J’ai Lu 2009, p. 95-111). Et la huitième, la bienveillance, qui n’est pas dans les sept piliers d’origine mais qui en est le fondement.

Ce qui m’a particulièrement touché dans sa présentation est ce qu’il dit sur le non-savoir, une forme d’esprit du débutant. Il invite chacun d’entre nous à rester dans le non-savoir et à écouter profondément ce qu’il y a à l’intérieur car toutes les réponses sont déjà là si on sait les entendre.

Les réponses ne sont peut-être pas ce que l’on pense, et elles ne sont certainement pas en ce moment dans le « faire ». La nature nous adresse aujourd’hui un réveil brutal, un réveil à « être » plutôt qu’à faire, et à incarner à notre tour la présence attentive et la bienveillance. Si nous entendons cet appel, et que nous écoutons attentivement, profondément, ce qui est présent, peut-être que ce que nous vivons aujourd’hui est une opportunité incroyable. La chance de changer intérieurement et extérieurement un monde qui ne peut plus fonctionner ainsi.

A mon niveau, je ne sais pas quoi faire. Je vois les habitudes reprendre le dessus (quand on sera libre de sortir, début mai, tout ne va t’il pas repartir comme avant??), mais en fait, non, ce ne sera plus jamais comme avant. Il va falloir se réinventer, réinventer nos modes de vie, nos relations, tout sans doute. Réinventer instant après instant, apprendre à être avec le changement, avec l’esprit du débutant et la confiance que tout est là, à l’intérieur, si on écoute attentivement.

Alors, en attendant, que faire? Je ne sais pas. Être, peut-être, simplement être. Être avec ce qui est là, la difficulté, la peur, mais aussi le chant des oiseaux et le ciel plus beau qu’il ne l’a été depuis des années. Être avec soi, avec les autres, et avec la Terre qui nous impose sa révolution. Respirer avec elle, sentir, écouter, observer, noter. Merci la Terre de nous permettre ça, à nous, toute l’humanité, aujourd’hui. Nous imposer un arrêt brutal pour être, simplement être.

Dans les méditations que l’on propose avec mes collègues instructeurs MBSR, je me demande souvent ce que je vais faire quand ce sera mon tour de guider. Je vois la tentation de « faire quelque chose de nouveau », ou même juste de « faire quelque chose ». Mais en fait, il n’y a rien à faire, rien à inventer. Il s’agit juste d’être avec ce qui est là, et d’inviter les autres à y être eux aussi, isolés mais ensemble. Le corps, les sensations (tactiles, auditives, visuelles, etc.), les pensées, les émotions. Profiter de cette parenthèse pour se tourner vers ce qui est là et entraîner l’attention à y être présente, sans jugement, avec bienveillance si possible. C’est alors que, peut-être, quand sera venu le moment de l’action, je serai à même d’écouter profondément ce qui est là. Ce n’est qu’ainsi, je crois, que je pourrai agir plus justement.

Alors, ce sera comment quand ça va recommencer? Je ne sais pas. Mais je crois que si nous, les humains qui respirons ensemble sur cette terre, interconnectés et interdépendants, nous apprenons aujourd’hui à stopper, à respirer, à observer, et à poursuivre sur cette base (STOP, cf les méditations sur ce sujet guidées par Stéphane F.), alors, peut-être, il y a lieu d’avoir confiance.

Ecrit par Cécile, 26.3.2020.

Gratitude à Jon pour ce qu’il est et ce qu’il apporte au monde.

PS: à partir de lundi, ses interventions seront peut-être journalières… à suivre!

  1. Gilles Monjeau26 mars 2020

    Merci Cécile ! prenez soin de vous

  2. marie mathet-laffond26 mars 2020

    Merci Cécile pour ce texte .
    Oui , ayons confiance en nous tous pour la suite et continuons à respirer ensemble .

    Marie

  3. Stephanie26 mars 2020

    Gratitude pour ce partage qui à déclenché des émotions de solidarité bienveillante et d’Etre bienveillante et solidaire

  4. Brigitte Charavet26 mars 2020

    Merci Cécile pour ce partage, gratitude pour tout les partages.

  5. Karine MOUFLARD4 avril 2020

    Merci Cécile de nous faire partager ta réflexion sur la capacité d’ETRE, sans jugement, dans l’instant présent.
    Jolie pensée méditative
    Karine

Laisser un Commentaire

*
*

[email protected] 06 28 25 43 08