Isolés ensemble, Méditons ! Découvrir nos méditations

Virus vs pleine conscience

Dans le contexte actuel et vu les dispositifs de quarantaine en cours de mise en place, beaucoup d’enseignants MBSR s’interrogent sur le fait de poursuivre ou non les programmes en présentiel ou de proposer une alternative à distance.

Euthymia aux côtés des personnels de santé et des patients

Euthymia intervient depuis plus de dix ans dans le milieu hospitalier auprès des patients et des soignants. Nous sommes donc en lien avec les personnes actuellement sur le front de l’épidémie et toute l’équipe souhaite leur apporter son soutien et continuer de partager son expérience dans ce contexte incertain ou chacun va être sollicité d’une manière ou d’une autre.

Développer des accompagnement à distance

Grâce à Stéphane Offort qui a développé des process pour un véritable programme MBSR à distance, nous déployons depuis plus d’un an des programmes MBSR en ligne. Nous étions en train de préparer des programmes adaptés pour ceux qui n’ont pas la possibilité de bouger facilement, mais la situation nous pousse à évoluer beaucoup plus rapidement. Nous sommes persuadés d’après les retours des participants que de pouvoir continuer un entraînement de l’attention même à distance est un plus. D’autant plus actuellement. Nous allons donc nous efforcer d’accélérer la mise en place de cette « télé-méditation » de qualité.

D’autre part, en dehors d’Euthymia, un réseau d’enseignants MBSR est en train de s’organiser pour déployer des propositions de pratique à distance. Je ferai le relai de ces initiatives généreuses dès qu’elles seront claires.

Un choix personnel

A titre personnel et jusqu’à nouvel ordre, je continue de dispenser mes programmes en cours en prenant des dispositions particulières, mais aussi en tenant compte du lien humain constitutif d’un programme de pleine conscience. 

Cette situation, comme d’autres l’ont dit, montre à quel point nous sommes reliés. Inquiets pour des proches, j’ai observé la maladie venir de Chine en passant par l’Iran, puis l’Italie, et maintenant c’est mon pays qui est touché, la France. 

La nature, l’économie, les êtres humains connaissent des difficultés respiratoires. Certains y voient le point de rupture qu’ils attendaient ou craignaient, et c’est peut-être vrai que nous connaissons un changement dans nos habitudes de vies, un changement qui appelle un changement de perspective. Aux origines, la pleine conscience s’est développée dans le cœur de personnes malades et affaiblies. Les plus optimistes veulent voir dans la crise actuelle une opportunité collective de faire la même chose. 

J’espère, je souhaite, je nous souhaite à tous, être à la hauteur de ces changements plus ou moins bruyants que nous rencontrons progressivement. La pleine conscience aura sa place pour nous rendre stable et décider avec discernement, comme le courage et d’autres vertus.

Au plaisir de vous retrouver dans cette dynamique, que ce soit en personne ou par écran interposé. Et d’ici là, prenez soin de vous, de vos proches, et de nous tous, dans cette commune humanité !

  1. Lambert19 mars 2020

    Bonjour
    Merci pour toutes initiatives .
    Auriez des textes courts à lire pour des moments difficiles de stress?

Laisser un Commentaire

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

[email protected] 06 28 25 43 08